Vous êtes ici : Accueil > Vie du mouvement. Elections. Les élus Europe Ecologie-Les Verts > TSCG : REFUS DU CONSEIL FEDERAL d’EELV à 70 %
Publié : 24 septembre 2012

TSCG : REFUS DU CONSEIL FEDERAL d’EELV à 70 %

Ce samedi 21 septembre, à Paris, le débat politique a été riche et dense en la présence de nombreux députés et sénateurs. Ce débat s’est conclu par un vote sans appel.

Membre du conseil fédéral, Danielle ESTAY a voté ce texte et n’a pas boudé son plaisir de vivre ce très bon moment politique.

Le Conseil Fédéral d’EELV :

Se prononce contre la ratification du TSCG((Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance), dont une lecture stricte ne répondra pas durablement aux crises auxquelles est aujourd’hui confrontée l’Union Européenne et constitue un obstacle à la transition écologique ;

- exprime le voeu que dans la préparation du budget 2013, l’objectif de réduction du déficit budgétaire à 3% soit différé ;
- soutient les mouvements sociaux européens de lutte contre l’austérité, en particulier l’alter Summit et les mobilisations appelées par la Confédération Européenne des Syndicats.
- mandate le Bureau exécutif pour engager des discussions avec le gouvernement et les autres formations politiques de la majorité pour déterminer avec elles un nouvel agenda européen de la France, dans le respect des propositions écologistes, visant à poursuivre et amplifier la réorientation de l’Union Européenne. Le Bureau exécutif devra agir dans le
cadre des orientations adoptées, en 2011, par le Parti Vert Européen.

Recommande aux parlementaires écologistes :

- de soutenir ces positions lors des débats et des votes au Parlement ;
- de contribuer à éclairer le débat européen en diffusant le texte du TSCG ainsi que les analyses que les écologistes en font, et en organisant dans les euro régions et les circonscriptions des débats publics très largement ouverts sur l’avenir de l’Europe.