Vous êtes ici : Accueil > Les dossiers > Culture : ciné, théâtre, livres... > Cinéma en Presqu’île : De mémoires d’ouvriers
Publié : 20 juin 2012

Cinéma en Presqu’île : De mémoires d’ouvriers

Aujourd’hui, les ouvriers en France représentent 23 % des actifs et n’occupent que 2 % de l’espace médiatique (source : observatoire des Inégalités)

Le réalisateur Gilles Perret, auteur de «  Ma Mondialisation  » (2006) et de « Walter, retour en résistance » (2009), renoue avec la mémoire ouvrière dans un documentaire singulier sur les mutations industrielles en Savoie.

Ce film commence par une histoire locale et finit par raconter la grande histoire sociale française !
De la naissance de l’électrométallurgie, en passant par les grands travaux des Alpes et la mutation de l’industrie, jusqu’au déploiement de l’industrie touristique, c’est l’histoire ouvrière en général que racontent les hommes rencontrés par Gilles Perret.

Dignes et lucides, ils se souviennent de ce qu’ils furent et témoignent de ce qu’ils sont devenus dans la mondialisation.

"A l’orée de cette campagne présidentielle, le film de Gilles Perret est un formidable coup de poing.

La gauche n’est la gauche que lorsqu’elle défend cet enracinement social. »
Edwy Plenel / Médiapart.

Projections

- au cinéma Pax du Pouliguen le lundi 25 juin 2012à 21 heures

- au cinéma Atlantic de La Turballe le mardi 26 juin 2012 à 21 heures

Ces projections seront suivies (sous réserve) d’un échange avec Dominique Loiseau, historienne du travail.