Vous êtes ici : Accueil > Vie du mouvement. Elections. Les élus Europe Ecologie-Les Verts > Informations sur Europe Ecologie-Les Verts > Primaire au sein d’EELV : large victoire d’EVA JOLY !
Publié : 12 juillet 2011

Primaire au sein d’EELV : large victoire d’EVA JOLY !

Tout savoir sur la primaire de l’écologie

Résultat chiffré du second tour :

{{}}

22 896 votants soit 69,49 %

{{}}

- EVA JOLY  : 13 223 voix soit 58,16 %

- NICOLAS HULOT : 9 399 voix soit 41,34%

- BLANCS : 112 bulletins soit 0,49 %

Merci pour votre soutien, engageons ensemble la campagne pour une double victoire en 2012 !

Chères amies, chers amis

,Je remercie d’abord tous ceux qui m’ont choisie.Mais je remercie aussi tous ceux qui ont voté pour mes trois concurrents, notamment pour Nicolas Hulot. Ma légitimité d’aujourd’hui repose sur un scrutin ouvert aux écologistes venus de tous les horizons.

Message d’Eva Joly.

La campagne démarre à Clermont-Ferrand !

Cher-e-s ami-e-s,

Vous avez étés des milliers à m’accorder votre confiance lors de la primaire des écologistes qui s’est achevé le 12 Juillet. Je vous en remercie.

Au-delà de cette primaire, je serais la candidate de tous les écologistes pour l’élection présidentielle de 2012.

C’est avec la volonté d’être à la hauteur de la tache que vous m’avez confié et l’envie que nous réussissions tous ensemble cette aventure que j’aborde les mois qui viennent. Les débuts de la campagne ont marqué le ton.
Ma proposition de transformer le défilé militaire en un défilé citoyen a suscité l’ire des responsables politiques les plus réactionnaires (voir plus bas). Le discours du premier ministre est en cohérence avec les actes de son gouvernement : il souhaite faire le tri entre les Français. Plus que jamais, il est nécessaire de ne pas laisser au pouvoir de tels irresponsables qui fragmentent notre société.

Mais, cette polémique semble fort petite, alors qu’à des milliers de kilomètre, à Oslo, les attentats terroristes font des dizaines de morts. Je connais bien ces lieux, j’y ai travaillé et certains de mes ex-collègues se trouvent aujourd’hui parmi les victimes. Au-delà de la souffrance personnelle, cet acte odieux renforce ma détermination. Face à une telle barbarie, il est urgent de refonder le projet démocratique autour des valeurs de paix, de partage, de coopération et de solidarité. Cela ne pourra se faire qu’à travers une véritable coopération entre les peuples et une Europe politique et solidaire. C’est le message que porte depuis des années les écologistes, c’est ce projet que je porterais dans la campagne présidentielle.

Alors, je vous donne rendez-vous dès cet été, du 18 au 20 Août, à Clermont-Ferrand pour en parler ensemble et pour bâtir une campagne qui permettra la double victoire de la gauche et des écologistes. Amicalement, Eva Joly

Eva Joly à Nantes, le 9 juillet.

C’est une candidate "verte" à plus d’un titre qui vient de battre Nicolas Hulot, un habitué des médias, pour représenter Europe Ecologie–Les Verts(Eelv) à l’élection présidentielle de 2012.

Eva Joly se distingue en effet de la plupart des personnalités politiques en France.

{{}}

Perçue comme honnête, courageuse et intègre, elle incarne la lutte contre la corruption et contre le culte malsain de l’argent. Elle est l’une des rares à oser contredire le pouvoir : le président Sarkozy et sa clique, bien sûr, mais aussi ceux qui dirigent l’industrie nucléaire ou celle de l’armement, ainsi que le libéral Fonds monétaire international (FMI), l’Union européenne (UE) ou encore les potentats africains. L’objectif principal d’Eva Joly est d’instaurer une société plus juste où les citoyens sont au premier plan, et non la "sphère financière". Elle veut également faire le ménage dans les institutions françaises qui, à son avis, ne fonctionnent pas bien. En instituant une nouvelle république, la sixième du genre.

Eva Joly est atypique.

Originaire de l’ancien quartier ouvrier de Grünerlökka, à Oslo, elle a suivi un parcours politique peu banal. Elle explique elle-même que ce sont ses voyages dans différents pays en voie de développement pour l’Agence norvégienne d’aide au développement (Norad) qui l’ont poussée à faire de la politique afin de pouvoir faire bouger les choses. Elle avait dans un premier temps envisagé de se joindre au centriste François Bayrou, mais ce fut un flirt de courte durée. En revanche, le coup de foudre a été immédiat lorsqu’elle a été recrutée par Daniel Cohn-Bendit, l’icône de Mai-68. Comme l’affirme l’un de ses camarades de parti, elle est née verte puisqu’elle est norvégienne.

Eva Joly est donc entrée toute fraîche en politique lors de la campagne électorale pour les européennes de 2008-2009. Elle a alors commencé à sillonner la France. Son passé de juriste internationale et son statut de superstar médiatique se sont révélés précieux. Mais c’est par son attitude qu’Eva Joly se démarque de l’immense majorité de ses collègues français : elle ne se place jamais sur un piédestal, elle a une remarquable capacité d’écoute, enregistre tout ce qui se dit pour pouvoir l’utiliser ultérieurement et travaille de manière collective. Ce qui pousse bien des gens à lui proposer gratuitement leurs services.

Lors des élections européennes de 2009, les écologistes ont obtenu un score historique de plus de 16 % des suffrages et Eva Joly a été élue au Parlement européen. Là aussi, elle était novice, mais elle a vite appris puisqu’elle a été élue meilleure parlementaire de l’année un an plus tard. Ses collègues constatent qu’elle ne baisse jamais les bras lorsqu’elle est convaincue d’avoir raison. Ce qui est d’ailleurs le plus souvent le cas. C’est d’ailleurs peut-être ce qui a donné à ses collègues les plus proches cette idée insensée : pourquoi ne se présenterait-elle pas à la présidentielle ? Après un temps de réflexion, elle a accepté – même si son enthousiasme n’était pas débordant au départ.

La partie n’était pas d’emblée gagnée, ni auprès de ses collègues, ni auprès des électeurs. A l’extrême droite, Marine Le Pen voulait lui interdire de se présenter, puisqu’elle n’était française que par mariage. Le scepticisme était considérable, et l’un de ses premiers débats télévisés s’est révélé catastrophique. Mais l’ambiance devient tout autre lorsque Eva Joly va à la rencontre des électeurs en province. Elle sait alors fasciner son auditoire, sans note et sans monter la voix. "J’ai un accent quand je parle, mais on me comprend", dit-elle. Et on ne dénichera aucun cadavre dans son placard. Surtout qu’elle arrive à point nommé. Le fait qu’elle soit une femme protestante, prophète de l’éthique, constitue un avantage de taille

DÉCLARATION DE NICOLAS HULOT

{{}}

L’écologie est la plus belle des causes, sous une forme ou une autre je serai toujours sur ce chemin.

La primaire de l’écologie s’achève aujourd’hui avec un vote clair et un choix sans ambiguité. Il n y a d’autre attitude possible que de s’incliner avec respect et d’autre commentaire que de souhaiter à Eva Joly et à EELV de rencontrer l’adhésion du plus grand nombre dans la campagne présidentielle à venir.

A cet instant je pense à celles et ceux, qui en interne, dès le premier jour m’ont apporté leur soutien. Je pense aussi à celles et ceux qui au delà du mouvement m’ont manifesté spontanément leur confiance et notamment dans les quartiers populaires. Tous je les en remercie et leur assure de ma totale fidélité à l’écologie. Je salue aussi le dévouement absolu de mon équipe de campagne qui dans une constante dignité a partagé cette étape.
Pour ma part le temps de la réflexion et de l’analyse commence et celui des décisions suivra, rien ne presse.

Mon engagement écologique, chacun le sait, ne se résume pas à ce parcours dans la primaire. Demain comme hier seul compte de savoir là où je pourrai être le plus utile à cette cause majeure qu’ est l’écologie.

Aujourd’hui, je veux redire aux françaises et aux français sans peut être avoir eu le temps de les convaincre comme je l’espérais, qu’au delà de la campagne, de ses aléas, de ses codes singuliers, je veux leur dire une fois encore que l’enjeu écologique est au dessus de tous les autres enjeux.

L’écologie n’est pas la défense de quelques intérêts particuliers mais celle de la planète et de ses locataires.

L’enjeu écologique détermine tout ce à quoi nous sommes attachés : la justice sociale, la démocratie, nos libertés, la paix, l’avenir de nos enfants et plus globalement le futur de l’humanité. Que chacun puisse ne pas l’oublier. Je sais que ces mots peuvent paraître vides de sens mais c’est sur ce seul constat que, sans relâche depuis plus de 20 ans, j’ai consacré toute mon énergie et que demain je la consacrerai à nouveau.

Nicolas Hulot

Rappel historique des primaires

Attention ... ATTENTION ... .... Attention ... ATTENTION ... ... Attention ...

INSCRIPTIONS JUSQU’AU 10 JUIN

DOMMAGE !!! INSCRIPTION CLOSE ...EN ATTENTE DES RÉSULTATS DU PREMIER TOUR ...

32 896, c’est le nombre définitif des électeurs de la Primaire de l’écologie, qui participeront du 15 au 24 juin au premier tour pour la désignation de celui ou celle qui portera la voix de l’écologie politique à l’élection présidentielle.

Si vous en faites partie, vous avez reçu le matériel de vote cette semaine par voie postale, et par voie électronique si vous résidez à étranger.
Il comprendra les professions de foi, l’identifiant et le mot de passe pour le vote électronique, ainsi que le matériel de vote par correspondance papier pour les deux tours du scrutin.

DOMMAGE !!! CONSULTATION 1er TOUR CLOSE ...EN ATTENTE DES RÉSULTATS LE 29 JUIN ...

Résultats du 1er tour de la Primaire de l’écologie

- Eva Joly : 12571 votes, soit 49,75 %
- Nicolas Hulot : 10163 votes, soit 40,22 %
- Henri Stoll : 1269 votes, soit 5,02 %
- Stéphane Lhomme : 1172 votes, soit 4,44 %
- bulletins blancs : 94 votes, soit 0,37 %

Au total 25269 votes exprimés, soit 77,33 % de participation.

Selon Erwan Lecoeur, sociologue et auteur de « Des écologistes en politique » (Lignes de repères, 2011), Nicolas Hulot a « trop tergiversé » :
« Il est entré en campagne trop tard, alors que Joly est sur le terrain depuis les européennes. Elle a bien joué. Elle a capitalisé sur son image anti-système. Par ailleurs, les militants d’EELV n’aiment pas qu’on leur impose un homme providentiel. »
Dans l’équipe Joly, on se déclare satisfait : « C’est la preuve que chaque voix compte. »

Les deux candidats participeront le 30 juin à un débat en vue du second tour.

Un résultat qui fera encore relativiser la parole des sondages  :
le 20 juin, selon un sondage ViaVoice pour Libération, 52% des Français préféraient Hulot à Eva Joly et aux autres postulants.

Mieux, 63% de « sympathisants écologistes »choisissaient sans hésiter le premier et seulement 28% la seconde.

Il faut dire que l’échantillon n’était composé que de 133 personnes…

Eva Joly est donc sortie en tête du scrutin de la primaire de EELV, mais il lui a manqué 63 voix pour l’emporter au premier tour.

DOMMAGE !!! à quelques voix près ... il y aura un ... ... ... ...

... ... ... SECOND TOUR

entre EVA JOLY et NICOLAS HULOT

Le vote du second tour ouvrira le 30 juin à 22h, les participants auront le choix entre un vote électronique ou un vote par correspondance papier.

Il prendra fin le 6 juillet à 9h pour le vote électronique, et le 7 juillet à minuit pour le vote par correspondance papier, cachet de la Poste faisant foi.

IMPORTANT

CHAQUE VOIX COMPTE ...

VOTEZ AVANT DE PARTIR EN VACANCES tout le matériel est dans votre grande enveloppe que vous avez reçu pour le premier tour :

- Feuille verte : identifiant pour le vote électronique OU étiquette pour émargement pour le vote par correspondance

- Enveloppe jaune : matériel de vote par correspondance

DOMMAGE !!! vous ne pouvez plus voter. RENDEZ VOUS le 12 juillet pour connaitre LE ou LA candidate ...

Qui peut voter ?

- Toutes celles et ceux qui ont déclaré approuver le contenu de la Charte des Verts mondiaux et les valeurs indiquées dans le préambule des statuts d’Europe Ecologie-Les Verts participent, ils sont devenus coopérateurs, moyennant le versement de la contribution minimale de 10 euros.

- Tous les membres d’Europe Ecologie-Les Verts (adhérents et coopérateurs) et des organisations avec lesquelles existent des conventions de partenariat participent automatiquement à la primaire de l’écologie.

SOIT 32 896 PERSONNES

Quel-les sont les candidat-es au second tour ?

EVA JOLY


Je suis née à Oslo et j’ai la double nationalité franco-norvégienne
. J’ai été élue députée européenne le 7 juin 2009, en deuxième position sur la liste Europe Ecologie Ile-de-France.
Je préside la Commission développement du Parlement européen. Je suis aussi membre de l’Assemblée Parlementaire Paritaire ACP-UE (Afrique, Caraïbes, Pacifique-Union Européenne) et membre suppléante de la Commission des Affaires économiques et monétaires.
Je suis arrivée à Paris quand j’avais 20 ans. J’étais alors fille au pair.
Puis j’étudie le droit public et les sciences politiques. Je deviens ensuite conseillère juridique d’un hôpital psychiatrique avant d’intégrer la magistrature, d’abord comme Substitut du Procureur de la République d’Orléans puis d’Evry.

Je suis ensuite nommée Secrétaire générale adjointe du CIRI, service du Ministère de l’économie et des finances en charge de la restructuration des grandes entreprises en difficultés.

De retour dans la magistrature en tant que Juge d’Instruction, j’instruis certaines des principales affaires politico-financières des années 1990 – l’affaire Elf étant aujourd’hui encore la plus connue d’entre elles. C’est par ce biais que je commence à m’intéresser aux pratiques de certaines grandes entreprises internationales et à leurs conséquences sur la vie des Etats et de leurs populations, en particulier des pays en voie de développement, où elles sont implantées.
Puis je quitte la magistrature pour retourner pendant quelques années en Norvège. Je travaille de 2005 à 2009 en tant que Conseillère du gouvernement norvégien, notamment en dirigeant les actions de son Agence pour le développement international (NORAD) contre la corruption et le détournement d’argent.
Si je démissionne de ce poste suite à mon élection au Parlement européen, je continue aujourd’hui encore à être régulièrement consultée au niveau international pour mon expertise en matière de flux financiers, de criminalité économique et de développement. C’est notamment le cas avec l’Islande et les investigations visant à expliquer la faillite de son système bancaire en octobre 2008.


J’ai publié de nombreux articles et livres, parmi lesquels
 :

-  Notre affaire à tous
-  Est-ce dans ce monde-là que nous voulons vivre ?
-  La force qui nous manque
- Des héros ordinaires

Je suis docteur honoris causa de l’Université de Bergen.

NICOLAS HULOT

Né le 30 avril 1955, Breton de cœur et d’origine, nomade de fait, journaliste par passion, Nicolas Hulot aime rappeler qu’il « n’est pas né écologiste, mais qu’il l’est devenu ». Son parcours, semé de découvertes, d’expériences et de rencontres qui l’ont mené d’un bout à l’autre du globe, a petit à petit forgé son combat pour l’écologie et plus largement en faveur d’une approche plus humaniste et plus solidaire du monde.

Nicolas Hulot fait du photoreportage son premier métier. Il parcourt ainsi le monde durant 5 ans et est témoin de faits nationaux et internationaux marquants, notamment en Afrique Australe ou en Afrique du Sud avec les événements qui ont précédé la fin de l’apartheid. De 1978 à 1987, il est journaliste à France Inter. Il innove dans les méthodes de reportages, se faisant acteur d’aventures qu’il fait vivre en direct à ses auditeurs. Nicolas Hulot est ensuite pendant 22 ans, l’initiateur, réalisateur et présentateur sur TF1 d’émissions consacrées à la Planète et sa diversité, avec notamment "Ushuaïa Nature" depuis 1998.

Il créé la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme en 1990. À travers sa Fondation, grâce à des échanges avec des personnalités telles que Jane Goodall, Nelson Mandela, Théodore Monod, Paul-Emile Victor, Amory Lovins, Edgar Morin, Rajendra K. Pachauri, Pierre Rabhi, Nicholas Stern, et bien d’autres, moins célèbres, ainsi que le travail de tous les experts membres du Comité de Veille Ecologique, Nicolas Hulot tente de créer de la convergence et contribuer à la prise de conscience par l’ensemble des parties prenantes de la société, notamment les acteurs politiques et économiques, de la nécessité de changer d’orientation.

Fin 2006, Nicolas Hulot propose un Pacte écologique aux candidats à l’élection présidentielle afin de les inciter à placer les enjeux écologiques et climatiques au cœur de l’action publique.
Par ces différentes expériences, Nicolas Hulot a pu mesurer l’importance du rôle des politiques, tant au sein de l’exécutif, qu’en qualité de parlementaires et l’étendue du travail effectué par les élus écologistes que ce soit au niveau européen, national, régional ou local. Conscient néanmoins de la difficulté rencontrée par les écologistes à mener des combats souvent minoritaires dans des institutions réfractaires à leur vision du monde, Nicolas Hulot a décidé à la veille de l’élection présidentielle de 2012, de changer le champ de son intervention pour le porter dans le cadre d’une élection démocratique. En décidant de se porter candidat à l’élection présidentielle, Nicolas Hulot entend œuvrer à la mise en œuvre d’un autre modèle de société qui soit compatible avec les capacités de régénération de la planète, et repose sur la solidarité entre tous.


Ses différents ouvrages ou dialogues :

-  Le syndrome du Titanic : Tome 2, Éditions Calmann-Lévy
-  L’an I de l’ère écologique : La Terre dépend de l’homme qui dépend de la Terre, Edgar Morin (dialogue avec Edgar Morin) Editions Tallandie.
-  Pour un pacte écologique, Nicolas Hulot & le Comité de veille écologique, Éditions Calmann-Lévy.
-  Graines de possibles - Regards croisés sur l’écologie (entretiens avec Pierre Rabhi), Éditions Calmann-Lévy.
-  La Terre en partage - Éloge de la biodiversité, Éditions La Martinière.
-  Le syndrome du Titanic, Éditions Calmann-Lévy.
-  Combien de catastrophes avant d’agir ? Comité de Veille Ecologique, Éditions du Seuil.
-  Pour que la Terre reste humaine, Robert Barbault, Dominique Bourg et Nicolas Hulot interrogés par Jean-Louis Schlegel, Éditions du Seuil.
-  A mes risques et plaisirs, Éditions Plon.
-  Questions de nature, Éditions Plon.États d’âme, Éditions Lattès.
-  Chasseurs de pôles (avec Jean-François Chaigneau), Éditions Albin Michel.
-  Chemins de traverse, Éditions Lattès.
-  Tabarly, 45 ans de défis, Éditions P.A.C.
-  Ces enfants qui souffrent, Éditions P.A.C.

Tout ce que vous voulez savoir sur les deux candidats sur : ht tp : J-13 //primaired elecologie.fr

Dimanche 10 juillet 2011  : Vers une « victoire assez large » de Joly à la primaire, selon les premières tendances

http://www.liberation.fr/politiques/01012348218-vers-une-victoire-assez-large-de-joly-a-la-primaire-selon-les-premieres-tendances