Vous êtes ici : Accueil > Les dossiers > Relations Internationales > UCIJ (Uni(e)s Contre Une Immigration Jetable) : le logement est un (...)
Publié : 16 décembre 2010

UCIJ (Uni(e)s Contre Une Immigration Jetable) : le logement est un droit

Le collectif "Uni-e-s Contre une Immigration Jetable" de la région nazairienne

dont Europe Ecologie - Les Verts est membre, appelle au 15ème cercle de Silence au Pays des Droits de l’Homme

Samedi 18 décembre 2010 de 15 h. à 16 h. Esplanade des Droits de l’Homme à Saint-Nazaire

Le logement est un droit !

C’est possible pour toutes et tous !

Parmi les sans-abri, la situation des demandeur-se-s d’asile est particulièrement préoccupante : 80% des demandeur-se-s d’asile isolé-e-s sont sans hébergement.

Ces étrangers venus chercher protection en France sont de plus en plus nombreux : 47500 en 2009.

L’État a l’obligation de les loger. Mais, des personnes isolées, des familles, des femmes seules avec ou sans enfants trouvent refuge dans des hébergements très précaires ou sont à la rue !

En principe les personnes demandant l’asile doivent être logées dans les CADA (Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile). Mais ces CADA sont souvent pleins ; seuls 30% des demandeurs d’asile y accèdent. Les personnes isolées doivent se retourner vers les hébergements d’urgence, pleins ou inadaptés aux besoins des migrants.

La réforme administrative de 2009, l’allongement de la durée d’examen des demandes d’asile, l’interdiction faite aux demandeurs d’asile de travailler rendent la situation encore plus dramatique.

Plus de 15000 personnes sont en attente d’une entrée en CADA.

Cynisme ! Le Conseil d’État saisi par le ministère de l’Immigration de sinistre mémoire a considéré que l’État avait une obligation de moyens et non de résultats !

Nous n’admettons pas l’insupportable !

Nous exigeons la fermeture des Centres de Rétention et l’ouverture de Centres d’Accueil !

Nous en appelons à la conscience de tous et invitons tous les citoyens qui partagent notre indignation à rejoindre les cercles de silence, même pour quelques instants.

A Saint-Nazaire, les cercles de silence se réunissent chaque 3ème samedi du mois de 15h à 16 h. Ils sont composés de citoyens dont certains sont membres du collectif "UniEs Contre l’Immigration Jetable" de la région nazairienne

Plus d’infos en cliquant sur le doc