Vous êtes ici : Accueil > Les dossiers > Relations Internationales > La Baule, un hommage trop discret à un résistant au franquisme : Lluís (...)
Publié : 13 août 2010

La Baule, un hommage trop discret à un résistant au franquisme : Lluís Companys

Discrimination municipale à La Baule ?

Alors que les élus municipaux de gauche avaient été invités à la réception officielle en l’honneur de M. Biya, Président du Cameroun, au cours de l’été 2009 (voir notre article Le maire de La Baule invite à une réception P. Biya, le président Camerounais), ils n’ont pas été désirés à l’hommage au nationaliste catalan Lluís Companys capturé à La Baule le 13 août 1940 puis fusillé à Barcelone.

Le 13 août 2010 correspond, en effet, au 70ème anniversaire de l’arrestation de Lluis Companys par la Gestapo à La Baule. Le Président de la Catalogne, en exercice depuis 1934, y avait trouvé refuge, contraint à l’exil par la victoire des troupes franquistes. Il avait ainsi rejoint en Bretagne un nombre important de républicains, notamment catalans et basques.

Si les élus de gauche ont boycotté M. Biya, ils ont honoré le résistant catalan Lluis Companys.

Officiellement aucune invitation ne leur est parvenue.

Ils ont été alertés par un communiqué * qui leur a été signalé : « Le 13 août aura lieu à La Baule un hommage associant la Généralité de Catalogne, en la personne de son vice-président Josep Lluís Carod Rovira, des membres de la Délégation de Catalogne à Paris, des membres de la Commission de la Dignité catalane, la Ville de La Baule en la personne de son maire Yves Métaireau, le CREDIB en la personne de son président Hubert Chémereau et l’Institut Culturel de Bretagne en les personnes de Bernard Le Floc’h, premier vice-président et Jakez Gaucher, président de la section Relations Interceltiques et Internationales de l’ICB. »

La majorité municipale a voulu un service minimum pour une commémoration qui mettait mal à l’aise. Mais qui donc et pourquoi ?

Finalement l’information est parvenue aux élus de gauche, mais pas du fait de la mairie de La Baule.

L’opposition n’en est pas digne ?

« Une plaque commémorative sera apposée dans l’avenue de Ploë rmel, non loin de la maison où Lluís Companys était réfugié (au numéro 5) et où il a été été capturé par la gestapo le 13 août 1940 grâce à des complicités. Il fut ensuite livré à la police de Franco et condamné à mort après un procès dont la Commission de la Dignité catalane conteste la régularité. Il sera fusillé le 15 octobre 1940 en Catalogne »

A l’époque d’internet, des réseaux sociaux, certains responsables de la majorité municipale et de la communication auraient pu éviter la mesquinerie politique et le ridicule en voulant tenir à l’écart d’une manifestation hautement symbolique la gauche élue de La Baule .

Bien entendu, les élus baulois de l’opposition étaient présents et fiers de célébrer le courage, la résistance auxquels ils associent les résistants baulois connus ou anonymes qu’ils aimeraient voir bientôt célébrés par tous.

*communiqué complet
http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=19375 avec notre regret de ne pas avoir cité la source, par méconnaissance lors de la parution de l’article.

Répondre à cet article

2 Messages

  • La Baule, un hommage trop discret à un résistant au franquisme : Lluís Companys

    Août 2010, par lheritier Jakez

    Démat,
    La croix occitane n’est pas l’emblème de la Catalogne ;
    Un seul élu "de gauche" PS était à l’hommage
    E LEMOINE,à ma connaissance.Il était donc associé.
    Pourriez vous vous déterminer pour faire hisser le
    GWENN HA DU sur la mairie de La BAULE et leur faire voter le voeu de réunification à la BRETAGNE.
    Rappel de nombreux engagements de vos leaders depuis
    des années.
    Voir la communication bauloise en liaison avec la
    Bretagne.
    Etc...
    Trugarez,
    Jakez LHERITIER

    Répondre à ce message

    • La Baule, un hommage trop discret à un résistant au franquisme : Lluís Companys

      Août 2010, par Webmestre

      S’il est reconnu que l’occitan et le catalan sont deux langues sœurs, les drapeaux sont bien différents, alors nous ne pouvons que regretter cette erreur et la corriger sans tarder d’autant plus que La fédération Régions & Peuples Solidaires qui a rejoint Europe Ecologie réunit en son sein
      Esquerra Republicana de Catalunya (ERC), Convergència Democràtica de Catalunya (CDC) et le Partit Occitan (Parti occitan).

      Nous maintenons que les élus de gauche n’ont jamais été associés officiellement à la cérémonie d’hommage à Lluis Compagnys. Etaient présents effectivement Erwan Lemoigne (PS) mais aussi Gérard Denoyelle (PC) et Alain Lebeau (Verts) tous à titre personnel- car non-invités par la municipalité- mais fiers d’assister à cette commémoration par conviction, .

      Concernant le vote en conseil municipal dont vous faites état, la question n’est pas encore tranchée et reste encore en débat. Sachez cependant que la position des Verts sur les régions administratives est la prise en compte de la volonté des populations concernées.

      Répondre à ce message