Vous êtes ici : Accueil > Vie du mouvement. Elections. Les élus Europe Ecologie-Les Verts > Elections > Elections Régionales 2010 : Europe Ecologie Pays de Loire > Yannick Jadot : au Parlement Européen et en région, la mobilisation (...)
Publié : 24 juillet 2009

Yannick Jadot : au Parlement Européen et en région, la mobilisation continue

Extraits de la lettre de Y. Jadot :

Il y a un an le Rassemblement n’était qu’une idée, un pari sur l’avenir de l’écologie politique partagé par quelques-unes et quelques-uns, une volonté collective de construire une offre politique nouvelle, à la hauteur des crises écologique et sociale et des solutions que nous proposons pour en sortir.

Vous connaissez la suite : une campagne longue, respectueuse du scrutin et des citoyens ; axée sur l’Europe et la transformation écologique de nos modes de production et de nos modes de vie ; à la fois ancrée sur le terrain et sa réalité écologique et sociale mais aussi nationale, avec un casting d’enfer !

Commerce International et industrie, télécom, recherche, énergie
Depuis le 7 juin nous n’avons pas chômé.

Toutes les semaines à Bruxelles et à Strasbourg nous nous sommes organisés au sein du groupe Verts/ALE européen pour préparer notre rentrée qui s’est déroulée le 14 juillet.

Pour ma part, je participerai aux travaux de la commission parlementaire du Commerce international (INTA), en tant que vice-président ; à ceux de la commission ITRE (industrie, télécom, recherche et énergie) ainsi qu’à ceux de la délégation géographique ACP (Afrique Caraïbes Pacifique) et au sein d’une coordination interne au groupe sur le climat chargée notamment de préparer le sommet de Copenhague.

Ces choix se sont faits en répartissant au mieux les compétences des eurodéputés.
J’ai, de mon côté, souhaité poursuivre le combat sur la transformation écologique de nos modes de production :

• pour une vraie régulation du commerce international et contre le dumping environnemental, social et fiscal ;

• pour une articulation forte entre la lutte contre les changements climatiques et une politique énergétique fondée sur les économies d’énergie et les renouvelables ;

• pour une Europe solidaire et juste, en particulier vis-à-vis des pays du Sud.

Durant cette période intermédiaire, je suis resté en contact étroit avec les acteurs régionaux de la campagne, suivant particulièrement les évolutions de quatre dossiers : crise laitière, démantèlement des navires, ligne THT/EPR et New-Fabris Châtellerault.

A partir de la rentrée nous adopterons un nouveau rythme mais, avant cela, dès le 7 août, je serai aux côtés des militants à la grande semaine de la résistance de Notre Dame des Landes.

Par ailleurs, vous le savez, Europe Ecologie continue sur sa lancée. Tous les acteurs d’Europe Ecologie sont d’accord pour poursuivre le Rassemblement, son élargissement et l’approfondissement de son projet.

Un Comité d’Animation et de Pilotage (CAP) a été créé, représentant toutes les composantes d’Europe Ecologie. Pour l’ouest, en plus de Nicole et moi, les eurodéputés, y siègent deux signataires de la région, Patricia Thibout, militante associative de Nantes, et Jean-Pierre Le Danff, spécialiste de la biodiversité dans le Morbihan.

Un mot enfin sur les élections régionales. Nous avons choisi de porter un projet politique spécifique car nous croyons à sa pertinence pour sortir des crises sociale et écologique.

Poursuivre l’aventure politique du Rassemblement des écologistes et l’approfondissement de notre projet de société se traduit logiquement par une relation directe avec les citoyens pendant la campagne et avec les électeurs le jour du vote.

Comme nous l’avons fait pour les élections européennes, nous faisons le choix de défendre pour les élections régionales le projet de l’écologie en présentant des listes aux couleurs du rassemblement des écologistes.

Cette démarche n’est pas contradictoire avec le fait d’avoir participé à des majorités politiques dans la plupart des régions, avec des résultats souvent positifs.

Sur une base programmatique, nous espérons participer à de nouvelles majorités, plus proches de nos idées, des ruptures que nous portons.
J’en profite pour féliciter les Verts des Pays de la Loire qui ont pris l’initiative de lancer « Europe Ecologie Pays de la Loire » dans l’esprit du Rassemblement.

Je suis heureux que Jean-Philippe Magnen ait accepté d’animer cette dynamique dès maintenant, avec la volonté de poursuivre l’ouverture, de dépasser les histoires spécifiques des composantes du Rassemblement pour créer une nouvelle aventure.

Il aura besoin de chacun et de chacune d’entre vous pour que la dynamique soit pleinement collective. C’est la condition du succès.

Nous avons passé ensemble une année riche de rebondissements et passionnante politiquement et humainement. Nous devons continuer à démontrer, avec la même détermination, que nos idées sont les meilleures réponses aux crises sociale, industrielle, éthique ou démocratique que traverse notre société. C’est aujourd’hui encore plus qu’hier notre responsabilité.
De très bonnes vacances à celles et ceux qui ont la chance d’en prendre. Plein de courage aux autres.
Amitiés.

Yannick Jadot

Député européen

Juillet 2009

Le texte complet est disponible sur le site :

http://www.europeecologie.fr/euroregions/grand-ouest